Charles de Saint-Évremond

Biographie :

Charles de Saint-Évremond

Homme de lettres, moraliste et critique libertin français ondoyé le 5 janvier 1614 à Saint-Denis-le-Gast en Basse-Normandie, Charles de Saint-Évremond est mort le 29 septembre 1703 exilé à Londres. Admiré en France et à l'étranger pour son esprit, son talent et l'originalité de sa pensée, Charles de Saint-Évremond appartient à la catégorie d'honnêtes gens qu'on appelait communément à l'époque les libertins épicuriens.

Les 45 citations de Charles de Saint-Évremond :

Dans bien des mariages, le seul lien qui retient encore les deux époux est leurs enfants.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'esprit s'aveugle en aimant, et l'amour n'a presque jamais bien établi son pouvoir qu'après avoir ruiné celui de notre raison.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

La plus belle amitié qui naît dans le monde est celle qui se forme au sein des familles. L'habitude continuelle d'être toujours ensemble, et d'être du même sang ; les mêmes sentiments dans lesquels on est élevé, la conformité que l'on a les uns avec les autres, le partage des secrets intimes, des affaires, des soucis et des intérêts : toutes ces choses contribuent autant à sa naissance que la nature.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

La conversation de deux amis rend leurs biens et leurs maux communs. Elle augmente leur plaisir et diminue leurs peines, rien ne soulage tant la douleur que la liberté de se plaindre.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Il n'y a rien qui contribue plus à la douceur de la vie que l'amitié, mais il n'y a rien qui trouble plus le repos que les amis, si nous n'avons pas assez de discernement pour les choisir.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Quand on parle de la véritable amitié, on veut qu'elle ne soit qu'entre deux personnes, qu'elle soit des années entières à se former, que la vertu en soit la base, et qu'elle dure toujours. Les auteurs triomphent sur ce portrait, mais ils n'en ont jamais vu l'original.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Le grand commerce du monde empêche toute attention quand on est jeune. Tout ce que nous voyons alors en autrui ne nous laisse pas bien examiner ce que nous sentons en nous-mêmes.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

On voit souvent en des personnes avec qui on a des raisons d'intérêt, le solide et l'ennuyeux, l'agrément et le peu de sens, la science et le ridicule, il faut démêler tout cela.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

À la réserve de quelques âmes véritablement fortes qui n'agissent que pour la satisfaction de leur conscience, tous les hommes font pour l'éclat ce qu'ils devraient faire pour la vertu.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

La croyance d'un Dieu fait le fondement de tous nos plaisirs, et le sentiment qu'on en a ne laisse jamais un homme sans satisfaction dans le bonheur, ni sans consolation dans la misère.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Dans une faute d'erreur, pardonner est une justice à notre nature défectueuse.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

La générosité est une vertu admirable, c'est le mouvement d'une âme véritablement noble.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'ingratitude du cœur est de toutes les ingratitudes la plus contraire à l'humanité.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'amitié a des nœuds qui unifient, et non pas des chaînes qui lient.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

De la plus douce raillerie à l'offense, il n'y a souvent qu'un pas.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Le mariage, c'est le plaisir délicat qu'on partage dans la tendresse et dans l'estime réciproque.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

La plus grande stupidité, ce sont les intérêts personnels qui divisent tant de familles.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Il faut mettre un temps entre la vie et la mort, et choisir un lieu propre à le passer.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Tant que nous aurons de l'argent dans nos coffres, nous aurons des amis et des serviteurs assurés.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'expérience se forme avec l'âge, et la sagesse est communément le fruit de l'expérience.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'étude commence un honnête homme, le commerce du monde l'achève.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

On tire davantage de services par les promesses que par les présents.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Quiconque attend un malheur certain, peut déjà se dire malheureux.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

Un ami qui nous avertit judicieusement de nos défauts est un bien inestimable.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)

L'air modeste sied beaucoup mieux que ce qu'on nomme le bel air.
Charles de Saint-Évremond ; Pensées, sentiments et maximes (1740)