Edmé François Pierre Chauvot de Beauchêne (3)

Les citations de Chauvot de Beauchêne :

Il est plus facile de prendre de bonnes habitudes que d'en perdre de mauvaises.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'homme de génie est souvent le premier et le dernier de sa dynastie.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Les pensées, comme les diamants, coûtent souvent moins de peine à trouver qu'à polir.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'amour d'une mère pour ses enfants, est le plus énergique de tous les sentiments ; il élève la femme au-dessus d'elle-même, la rend capable d'une sorte de dénouement, de courage et de sacrifice, auxquels l'homme et tout son orgueil n'atteindront jamais.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

La mémoire est un vaste champ, ce qu'on y met altère souvent ce qui s'y trouve.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Voulez-vous avoir des succès dans le monde, faites que les autres, en vous accordant de l'esprit, s'en trouvent encore davantage.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

La louange est rarement de la monnaie au titre.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

La flatterie est toujours de la fausse monnaie.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'homme, pour faire des choses extraordinaires, a besoin qu'on le regarde.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

La vie, pour un malheureux, n'est qu'un moment à passer, plus ou moins long.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Le mariage est comme un labyrinthe où l'on rencontre à chaque instant de nouveaux embarras, une fois sorti, on est rarement tenté d'y rentrer.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'habitude de contredire est une maladie de l'esprit qui attaque quelquefois le cœur.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'amour que l'on éprouve pour ses enfants est le plus puissant de tous les sentiments, parce qu'il nous montre quelque chose au-delà même du tombeau.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'ennui qui précède le plaisir est moins fâcheux que celui qui le suit.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Le respect accompagne toujours le véritable amour, et le rend d'autant plus réservé qu'il est plus ardent.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Les premiers sacrifices que les femmes font en amour, sont le gage de ceux qui doivent le suivre.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Il y a mille manières différentes d'avoir un caractère, mais il n'y en a qu'une d'avoir du caractère.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

La jalousie décèle toujours un côté inférieur, quelle que soit la supériorité que l'on puisse avoir.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

L'éducation est à l'homme ce que la lumière est aux plantes ; elles les colore, mais elle ne change rien à leur tissu.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Le plaisir est pour les femmes ce que le soleil est pour les fleurs, il les colore et les embellit, mais trop ardent, il les dessèche et les consume.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Une femme qui se fait aimer d'un fat, l'empêche de s'aimer lui-même ; la préférence n'est pas flatteuse.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Pour qu'un homme soit heureux en amour, il lui suffit d'aimer, il n'est pas toujours nécessaire qu'il soit aimé ; mais, au contraire, une femme, en aimant, ne peut être heureuse que quand on l'aime.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Une femme dont on croit être aimé, et qui nous trompe, ne nous fait aucun mal ; une femme qui nous détrompe quand nous croyons qu'elle nous aime, nous en fait beaucoup.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

On a dit : « On pardonne tout quand on aime », on aurait dû ajouter : plus on a pardonné, et plus on aime.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Le caprice tient à un travers de l'esprit, il en dévoile la faiblesse.
Chauvot de Beauchêne ; Les maximes, réflexions et pensées diverses (1819)