Victor Hugo.

Les proverbes et citations de Victor Hugo :

La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

Pour ceux dont le mal est l'idéal, l'opprobre est une auréole.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

Pour un hypocrite être démasqué est un échec, mais se démasquer est une victoire.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

L'hypocrite est l'épouvantable hermaphrodite du mal.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

Boire perpétuellement son imposture est une nausée.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

Rien n'égale la timidité de l'ignorance, si ce n'est sa témérité.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

On ne doit pas désunir ce que Dieu a uni ; on ne doit pas unir ce qu'il a désuni.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

L'hypocrite se confie à on ne sait quoi d'indifférent dans l'inconnu qui permet le mal.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

Le propre de l'hypocrisie, c'est d'être âpre à l'espérance.
Victor Hugo ; Les travailleurs de la mer (1866)

L'argot, c'est la langue des ténébreux.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)

La rêverie est la vapeur de la pensée.
Victor Hugo ; Faits et croyances (1840)

Un sot est un imbécile dont on voit l'orgueil à travers les trous de son intelligence.
Victor Hugo ; Faits et croyances (1840)

La vie est une phrase interrompue.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

La politesse et la courtoisie sont romantiques.
Victor Hugo ; Lettre au rédacteur de la gazette de France, le 10 août 1824.

Quand on est pas compris, c'est qu'on n'est pas intelligent.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Le travail est la meilleure des régularités et la pire des intermittences.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Pardonnez beaucoup de choses, oubiez-en un peu.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Quand on est jeune, mourir c'est faire faillite, se tuer c'est faire banqueroute.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

Un méchant peut donner un bon avis ; une chandelle pue, mais éclaire.
Victor Hugo ; Littérature et philosophie mêlées (1834)

L'homme sur la terre est un ange à l'essai ; aimons ! servons ! aidons ! luttons ! souffrons !
Victor Hugo ; Les contemplations, Écrit en 1846.

Devant la conscience, être capable, c'est être coupable.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)

La taquinerie est la méchanceté des bons.
Victor Hugo ; Choses vues - Posthumes, 1887.

L'amour, c'est l'absolu, c'est l'infini ; la vie, c'est le relatif et le limité.
Victor Hugo ; Moi, l'amour, la femme (1838)

Autre rubrique à découvrir :