Émile-Auguste Chartier, dit Alain (4)

Les citations de Émile-Auguste Chartier :

En tout travail, le désir de bien faire doit être usé.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

À s'informer de tout, on ne sait jamais rien.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Tout homme est un poète qui se plaint.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Écouter en soi-même les belles choses, comme une musique, c'est la première méditation.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Lire, c'est le vrai culte, et le mot culture nous en avertit.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Tout l'art d'instruire est d'obtenir que l'enfant prenne de la peine et se hausse à l'état d'homme.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

La pensée s'engraisse comme une volaille.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Le maigre plaisir ennuie, il donne un dégoût des choses de l'esprit.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'homme se forme par la peine ; ses vrais plaisirs, il doit les gagner, il doit les mériter.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Les problèmes plus rigoureux donnent un plaisir bien plus vif.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Il n'y a point d'expérience qui élève mieux un homme que la découverte d'un plaisir supérieur.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Un enfant gâté, c'est un enfant repu de flatteries et de plaisirs tout faits.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'homme est un animal fier et difficile.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Toute l'enfance se passe à oublier l'enfant qu'on était la veille.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'expérience qui intéresse est mortelle pour l'esprit.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'homme est un animal, et l'homme supérieur est peut-être plus animal qu'un autre.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Les pédagogues sont des enfants sages ; ils ne connaissent pas la puissance des passions.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'idiot, je crains ce sauvage déguisé en homme.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'état d'homme est beau pour celui qui y va, avec toutes les forces de l'enfance.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Le sommeil est un plaisir où l'on s'y perd ; on y glisse ; on s'y plonge.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Bercer n'est pas instruire.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

L'égoïste est triste parce qu'il attend le bonheur.
Alain ; Les propos sur le bonheur (1925)

Dès que nous tenons une opinion, elle nous tient.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

Le souvenir commence avec la cicatrice.
Alain ; Les propos sur l'éducation (1932)

La bonne humeur a quelque chose de généreux : elle donne plutôt qu'elle ne reçoit.
Alain ; Les propos sur le bonheur (1925)

Autre rubrique à découvrir :