Les proverbes persans (2)

Les proverbes de la Perse :

La colère de l'homme est sa pierre de touche.
Proverbe persan ; Dictionnaire des proverbes et dictons persans (1980)

Même conduit à la Mecque, l'âne de Jésus reviendra âne.
Proverbe persan ; Dictionnaire des proverbes et dictons persans (1980)

La cruche ne suinte que ce qu'elle contient.
Proverbe persan ; Dictionnaire des proverbes et dictons persans (1980)

Une centaine de citadins ne peuvent dénouer le nœud fait par un paysan.
Proverbe persan ; Dictionnaire des proverbes et dictons persans (1980)

La crainte est la sœur de la mort.
Proverbe persan ; Dictionnaire des proverbes et dictons persans (1980)

Le sommeil est le frère de la mort.
Proverbe persan ; Dictionnaire des proverbes et dictons persans (1980)

Un compliment spontané apporte du baume au cœur.
Proverbe persan ; Proverbes de la Perse (1956)

Applique-toi à penser le bien, à dire le bien, à faire le bien.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Qui est bienfaisant est véritablement homme.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

La modération est un arbre qui a le contentement pour racine, et le repos pour fruit.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

L'homme offensé doit imiter l'arbre de Santal, qui couvre de fleurs qui l'assaille de pierres.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Se courtiser, s'aimer, se disputer, se séparer puis se maudire, ainsi vont l'homme et la femme.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Un âne qui porte sa charge vaut mieux qu'un lion qui dévore les hommes.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

L'ignorance est une rosse qui fait broncher celui qui la monte, et qui fait rire de celui qui la mène.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Qui brûle à midi des essences précieuses manquera bientôt d'huile pour la faire brûler la nuit.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Celui qui creuse dans le chemin d'un autre un puits pour l'y faire tomber s'ouvre souvent, par son impudence, un chemin sans terre pour s'ensevelir.
Proverbe persan ; Proverbes et locutions persanes (1835)

Le monde est semblable à un vieux château à demi ruiné et bâti sur le courant rapide d'un torrent qui en emporte sans cesse quelque pièce : c'est en vain qu'on pense le réparer avec une poignée de terre.
Proverbe persan ; Proverbes et locutions persanes (1835)

Trois motifs portent à rechercher le monde : les honneurs, les richesses et les plaisirs. Vivez retiré, vous acquerrez l'honneur ; contentez-vous de ce que vous possédez, vous voilà devenu riche ; méprisez le monde, vous aurez atteint le vrai plaisir, qui est le calme.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Chaque feuille d'un arbre vert est, aux yeux du sage, un feuillet du livre qui enseigne la connaissance du Créateur.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Le corps de l'homme doit être considéré comme un fourreau dont l'âme est le sabre : c'est le sabre qui tranche, et non le fourreau.
Proverbe persan ; Proverbes et locutions persanes (1835)

Ce qui distingue un homme d'esprit d'un sot, c'est qu'un sot se flatte lui-même, et qu'un homme d'esprit flatte les autres ; mais c'est sottise encore de flatter les autres : ce qu'on y gagne quelquefois ne vaut jamais ce qu'on y perd.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

L'ignorant, dans le sein des richesses, ressemble à un vase de terre dont l'extérieur est doré ; le savant, dans l'indigence, est comme une pierre précieuse enchâssée dans un vil métal.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Quatre choses ne doivent pas nous flatter : la familiarité des princes, les caresses des femmes, le rire de nos ennemis, et la chaleur de l'hiver, car ces quatre choses ne sont pas de durée.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Qu'un aveugle amour ne vous fasse point mépriser le plus grand des périls.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

L'homme est la plus parfaite de toutes les créatures, et le chien une des plus viles : cependant le chien reconnaissant l'emporte sur l'homme ingrat.
Proverbe persan ; Proverbes et dictons persans (1876)

Autres nations à découvrir :