Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (5)

Les citations de Vauvenargues :

Trop et trop peu de secret sur nos affaires témoignent également une âme faible.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 104 (1746)

La familiarité est l'apprentissage des esprits.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 105 (1746)

Les maximes des hommes décèlent leur cœur.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 107 (1746)

Les esprits faux changent souvent de maximes.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 108 (1746)

Les esprits légers sont disposés à la complaisance.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 109 (1746)

Les menteurs sont bas et glorieux.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 110 (1746)

Peu de maximes sont vraies à tous égards.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 111 (1746)

On dit peu de choses solides, lorsqu'on cherche à en dire d'extraordinaires.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 112 (1746)

Nous nous flattons sottement de persuader aux autres ce que nous ne pensons pas nous-mêmes.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 113 (1746)

On ne s'amuse pas longtemps de l'esprit d'autrui.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 114 (1746)

Les meilleurs auteurs parlent trop.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 115 (1746)

La ressource de ceux qui n'imaginent pas est de conter.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 116 (1746)

La stérilité de sentiment nourrit la paresse.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 117 (1746)

Il y a plus de mauvais conseils que de caprices.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 121 (1746)

Il ne faut pas croire aisément que ce que la nature a fait aimable soit vicieux.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 122 (1746)

La raison nous trompe plus souvent que la nature.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 123 (1746)

La raison ne connaît pas les intérêts du cœur.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 124 (1746)

Les passions font plus de fautes que le jugement.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 126 (1746)

Les grandes pensées viennent du cœur.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 127 (1746)

Le bon instinct n'a pas besoin de la raison, mais il la donne.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 128 (1746)

On paie chèrement les moindres biens, lorsqu'on ne les tient que de la raison.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 129 (1746)

La magnanimité ne doit pas compte à la prudence de ses motifs.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 130 (1746)

Personne n'est sujet à plus de fautes que ceux qui n'agissent que par réflexion.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 131 (1746)

On ne fait pas beaucoup de grandes choses par conseil.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 132 (1746)

La conscience est la plus changeante des règles.
Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 133 (1746)