Elisabeth Charlotte Pauline de Meulan

Biographie :

Pauline de Meulan

Écrivaine et journaliste française née le 2 novembre 1773 à Paris, Elisabeth Charlotte Pauline de Meulan est décédée le 1er août 1827 dans sa ville natale.

Source : Wikipédia.

Les 50 citations de Pauline de Meulan :

Je sais bien que, dans le monde, on n'apprend pas à parler raison, mais c'est du moins au nom de la raison qu'on y dit les plus grandes sottises, et les gens du monde ne manquent guère, comme les ivrognes, de commencer par vous dire : Raisonnons !
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il faut prendre le monde comme il est.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Les bons airs sont au bon ton ce qu'est la civilité à la politesse, la mode à l'élégance.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Vouloir plaire et ne pas craindre de déplaire, voilà la source de tous les ridicules du monde.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

La mélancolie est la convalescence de la douleur.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Une première confidence est en amitié ce qu'est en amour un premier aveu.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

L'inconstance de la conduite doit être la suite de l'impétuosité : mais, dans les caractères légers, c'est le caractère qui s'épuise et qui, incapable d'un long effort, laisse mollement retomber ce qu'il avait d'abord saisi avec ardeur.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il existe chez certaines personnes une horreur pour toute espèce de gêne qu'on décore du nom d'indépendance de caractère, et qui tient bien plus souvent à la paresse qu'à la hauteur d'âme.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

L'homme faible, incapable de supporter le poids de sa liberté, l'attache à celle d'un autre, et les enchaîne ainsi toutes les deux.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il y a des caractères qui soutiennent trop bien le malheur pour en profiter, et le portent trop légèrement pour en garder les marques ; tout ce qui leur reste de l'adversité, c'est une certaine habitude qui leur apprend comment il faut se conduire avec elle pour n'en pas trop souffrir.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Comme les esprits doués de génie, les caractères capables d'affections fortes ont aussi des obscurités qui ne se développent jamais qu'à leur avantage ; mais l'occasion seule en peut faire sortir ce qu'elles contiennent.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

L'homme qui ne sait se lever et marcher que pour un but important ne s'égarera point dans les petites routes de traverse où nous engagent les petits goûts, les petites distractions, les petits plaisirs ; il restera à sa place ou ira droit devant lui ; il végétera ou deviendra un homme supérieur.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Peu de gens savent ce que c'est que l'amour, et parmi ceux qui le savent, il en est bien peu qui le disent. Heureux, ce sentiment, s'il se prolonge, se concentre dans son bonheur ; malheureux, il se concentre encore plus dans sa peine : il semble avoir honte des tourments qu'il cause, et les cache comme s'il avait la conscience d'avoir manqué sa destination.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Savoir aimer, c'est savoir choisir celui des intérêts de la vie auquel on veut appartenir ; c'est savoir qu'il existe une chose qu'on veut par-dessus tout, à tout prix, quelque sacrifice qu'il en coûte. On ne prévoit ni le prix qui sera demandé, ni les sacrifices qu'il faudra subir ; et pourtant, sans savoir de quoi, il est certain qu'on sera capable.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il n'y a que les passions fortes qui sachent supporter les grandes douleurs, parce qu'il n'y a qu'elles qui aient de quoi les payer.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Tel est le charme de la reconnaissance des enfants ; ils ne remercient pas, ils jouissent, ils ne pensent qu'à la joie qu'ils ressentent, sans songer à celui qui la leur procure. Tous leurs plaisirs sont personnels, voilà pourquoi on aime tant à leur en donner. Soyons quelquefois un peu enfants, pour que ceux qui nous aiment puissent jouir du plaisir de nous caresser.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Une nouvelle amitié peut distraire d'un ancien amour.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Accoutumer son esprit à l'activité, son âme à l'élévation et au courage, connaître ses ressources et surtout ses faiblesses, s'être promis de savoir, dans l'occasion, employer les unes et se garder des autres, se bien accoutumer à se tenir parole, en tout apprendre à s'estimer, voilà le vrai moyen pour résister à tout.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il n'y a que les gouvernements et les médecins qui puissent savoir à quel point, pour servir les hommes, on a besoin d'apprendre à ne se dégoûter de rien.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Celui qui sait toujours ce qu'il dit ne prouve jamais ce qu'il avance aussi fortement que celui qui ne sait ce qu'il dit prouve la force du mouvement qui l'entraîne à déraisonner.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il y a des blessures que la raison et l'amour-propre enseignent à dissimuler.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Écoute l'avis de chacun, mais ne t'en rapporte qu'à ton propre jugement.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Le courage dans la mauvaise fortune n'est peut-être pas si rare que la tranquillité dans la bonne.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Pour un jour douter de beaucoup de choses, il faut avoir commencé par ne douter de rien.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)

Il y a quelque chose dans le monde qui ne persuade presque jamais personne, ce sont les bonnes raisons ; la cause en est simple ; on ne vous donne jamais de bonnes raisons que lorsqu'on voit que vous ne seriez plus disposé à en écouter de mauvaises.
Pauline de Meulan ; Conseils de morale (1828)