Paul Claudel

Les 35 citations de Paul Claudel :

Il y a des yeux qui reçoivent la lumière et il y a des yeux qui la donnent.
Paul Claudel ; Le père humilié (1920)

Rien n'est plus dangereux qu'une idée quand on n'en a qu'une.
Paul Claudel ; Journal intime (1904-1955)

Le pire n'est pas toujours sûr.
Paul Claudel ; Le soulier de Satin (1929)

De quel prix est le monde auprès de la vie ?
Paul Claudel ; L'annonce faite à Marie (1912)

Puissante est la souffrance quand elle est aussi volontaire que le péché !
Paul Claudel ; L'annonce faite à Marie (1912)

Ô ma fiancée, à travers les branches en fleurs, salut !
Paul Claudel ; L'annonce faite à Marie (1912)

C'est une belle chose qu'un cœur d'homme que l'on remplit sans en rien laisser vide.
Paul Claudel ; L'annonce faite à Marie (1912)

Tout est facile, ô mon Dieu, à celui qui Vous aime, excepté de ne pas faire Votre volonté adorable.
Paul Claudel ; L'otage (1911)

Celui-là est sans foi qui n'est capable de rien d'éternel.
Paul Claudel ; L'otage (1911)

L'homme n'a rien qu'il n'ait de Dieu seul.
Paul Claudel ; L'otage (1911)

Qui hait l'être hait sa propre existence.
Paul Claudel ; Magnificat (1907)

Qui ne croit plus en Dieu ne croit plus en l'être.
Paul Claudel ; Magnificat (1907)

Mon désir est d'être le rassembleur de la terre de Dieu !
Paul Claudel ; La maison fermée (1907)

Il est bon d'avoir à soi quelque chose pour le donner.
Paul Claudel ; L'otage (1911)

Qui aime beaucoup ne pardonne pas facilement.
Paul Claudel ; L'otage (1911)

Tout le monde n'est pas fait pour être heureux.
Paul Claudel ; L'otage (1911)

Dignité est un mot qui ne comporte pas de pluriel.
Paul Claudel ; Journal intime (1904-1955)

Une œuvre qui est écrite dans l'intention d'un public quelconque sera toujours une œuvre manquée.
Paul Claudel ; Accompagnements (1949)

Le génie est une longue impatience.
Paul Claudel ; Journal intime (1904-1955)

La fleur de l'illusion produit le fruit de la réalité.
Paul Claudel ; Journal intime (1904-1955)

Mon âme n'a point tolérance de la mort !
Paul Claudel ; Magnificat (1907)

La vie commune est un art très difficile à apprendre.
Paul Claudel ; Conversations dans le Loir-et-Cher (1935)

Qu'importe la douleur d'aujourd'hui puisqu'elle est le commencement d'autre chose !
Paul Claudel ; Le soulier de Satin (1929)

Pour aimer l'humanité, il faut la voir de loin.
Paul Claudel ; Journal intime (1904-1955)

Je ne vous aime pas, je vous préfère.
Paul Claudel ; Journal intime (1904-1955)