Les citations et pensées sur mourir

Les 63 citations et proverbes mourir :

Le premier jour de votre naissance vous achemine à mourir comme à vivre.
Citation de Michel de Montaigne ; Essais (1580)

Craindre la mort, c'est ne jamais jouir, c'est toujours mourir. Il est plus affreux de l'appréhender sans cesse que de la recevoir.
Citation de Joseph Marie Audin-Rouvière ; La médecine sans le médecin (1794)

Est-il temps de commencer à bien vivre quand il est temps de mourir ?
Citation de Esprit Fléchier ; Maximes, pensées et réflexions (1710)

Savoir vieillir n'est pas une science, c'est une soumission.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Mourir, c'est retourner d'où l'on vient ; mais on a oublié le chemin.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Mourir en pleine joie, la coupe aux lèvres : un don généreux de la vie.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Ceux qui veulent mourir font trembler les autres.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Savoir vivre amène à savoir mourir.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Heureusement qu'il faut mourir, sans cela que de bêtises de plus on ferait !
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

L'homme n'a au fond de l'âme aucune aversion contre la mort ; il y a même du plaisir à mourir. La lampe qui s'éteint ne souffre pas.
Citation de François-René de Chateaubriand ; Pensées, réflexions et maximes (1848)

La crainte de la mort est pire que mourir, elle empêche de vivre pleinement.
Citation de Antoine Claude Gabriel Jobert ; Le trésor de pensées (1852)

Si je savais que je vais mourir, j'en mourrais à l'avance.
Citation de Jules Renard ; Journal du 15 avril 1891.

Voir mourir un être jeune, dans toute la plénitude de sa beauté et de son intelligence, c'est quelque chose qui révolte ; on éprouve le sentiment d'une atroce injustice.
Citation de Gustave Flaubert ; Lettre à Emmanuel Vasse, le 5 avril 1846.

Un ami qui meurt, c'est quelque chose de vous qui meurt.
Citation de Gustave Flaubert ; Les pensées de Gustave Flaubert (1915)

Quand on a bien vécu, mieux vaut mourir que vivre.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)

L'homme mourant est un ballon qui jette son lest.
Citation de John Petit-Senn ; Bluettes et boutades (1846)

Pour bien des gens, hélas ! la crainte de mourir devrait être moindre que celle de vivre une seconde fois.
Citation de John Petit-Senn ; Bluettes et boutades (1846)

Le bonheur de vivre fait la gloire de mourir !
Citation de Victor Hugo ; Le dévouement (1828)

Mourir pour mourir, mieux vaut mourir en combattant qu'en fuyant.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Dictionnaire universel (1800)

Il y a bien des chemins dans la vie, mais tous conduisent à un seul but, la tombe ! À quoi donc sert l'ambition pour mourir ? Quand j'aurais toutes les richesses du monde, quand je commanderais à tous les hommes, en mourrais-je moins ? Non ; j'en mourrais avec plus de regret.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)

Regardez un mourant, son œil est terne, fixe et vitreux, le souffle de la mort s'est déjà interposé comme un nuage entre lui et le monde extérieur, il ne voit plus qu'en dedans ; on dirait qu'il sonde l'abîme où il va tomber pour toujours.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)

L'orgueil a gâté le plaisir, comme le ver gâte la fleur. Voyez l'homme de la joie, il fait devant la mort une bien triste figure, et pourtant il faut mourir !
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)

Voir mourir un ami, c'est commencer de mourir soi-même : car l'être que l'on aime emporte toujours dans le tombeau quelque chose de nous.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)

Nourrissons toujours en nous-même des sentiments et des pensées que nous puissions avouer au moment de la mort ; ces sentiments et ces pensées nous aideront à bien mourir.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)

Ô vous, qui voulez mourir aujourd'hui, sous prétexte que la vie vous est lourde et amère, savez-vous ce que demain vous réserve ? Attendez, la fortune est changeante, elle vous a trahi si longtemps ! peut-être va-t-elle vous sourire. Chaque jour que l'on accepte avec résignation nous offre un lendemain à espérer ; mais quand on se tue, on tue avec soi l'espérance. D'ailleurs, pour en disposer ainsi arbitrairement, la vie est-elle bien à vous ? Vous l'êtes-vous donnée ? Est-elle votre propriété absolue ? N'en devez-vous pas compte à Dieu et à la société ? Que deviendrait le monde, si le suicide était généralement pratiqué ? Un désert infecté de cadavres : il y a tant de malheureux ! Réfléchissez donc ! La réflexion amène la sagesse, et la sagesse prévient bien des maux ; écoutez sa voix salutaire, elle vous dira que pour ne pas sentir le poids de la vie, il faut la rendre utile ; soyez utiles, et vous ne penserez plus à mourir.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Pensées, mélanges et poésies (1845)