Louis Dumur (2)

Les citations de Louis Dumur :

Pour bien vivre, aie un bon estomac et quelque chose à mettre dedans.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la vie (1892)

Le succès est la raison de ceux qui agissent sans raison.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le succès (1892)

Le remords est une faiblesse qui perd certains criminels, une habileté qui en sauve d'autres.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la conscience (1892)

Les gens capables d'éprouver du remords ne commettent généralement par de crimes.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la conscience (1892)

Rien n'est si dangereux qu'un homme de cœur qui a des idées fausses.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sensibilité (1892)

Le cœur est un volcan dangereux quand il est en activité, laid quand il est éteint.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sensibilité (1892)

Le danger du crime teinte d'héroïsme certains criminels.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la conscience (1892)

La renommée est une femme que certains encensent, que d'autres violent, mais qui ne fait jamais les avances.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le succès (1892)

On ne goûte pas toujours ce qu'on admire, et encore moins ce qu'on aime.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur les belles lettres (1892)

La franchise du caractère en met encore plus en relief les défauts que les qualités.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le caractère (1892)

Contentez-vous de peu, on vous plaindra ; ne vous contentez de rien, on vous enviera.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sottise (1892)

Les hommes déchaînent souvent de grands maux pour la défense de petits intérêts.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sottise (1892)

Les dérangements cérébraux sont les plus dangereux : ils font école.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sottise (1892)

L'homme d'esprit garde le souvenir de ses sottises, le sot celui de celles des autres.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la sottise (1892)

La politique est l'art de se servir des hommes en leur faisait croire qu'on les sert.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la politique (1892)

La concurrence est l'âme de la vie sociale, mais c'en est l'âme damnée.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

Ceux qui vivent seuls sont des délicats de l'âme, mais des grossiers du cœur.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

Être avide de distractions, c'est avouer qu'on n'en trouve pas en soi-même.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

Si tu vis seul, la calomnie s'acharnera sur toi : mais si tu ne vis pas seul, ce sera bien pis.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

Un solitaire a des manies, il n'a pas de passions.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

À défaut de l'originalité de l'esprit, on arbore celle des mœurs.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

L'excentricité est la fausse monnaie de l'originalité.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

On croit plus facilement aux principes des autres qu'aux siens propres, parce qu'on distingue moins bien sur quelles bases chancelantes ils sont fondés.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la religion (1892)

Il est très facile de se taire, mais il est très difficile de savoir se taire.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)

On de défie de soi ; on se méfie des autres.
Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la société (1892)