Louis Belmontet (2)

Les citations de Louis Belmontet :

L'homme qui croit en lui n'a rien qui l'importune, il porte le secret en lui de la fortune.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le bonheur qu'on espère, et qui jamais ne vient, semble un plaisir passé dont l'âme se souvient.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'espoir, fleur du chagrin qui promet un beau fruit, s’entrouvre autant de fois qu'un vent froid le détruit.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Plus on vit, et plus on perd, la mort prend tous les êtres qu'on aime.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La vie est de s'aimer, et l'un de ses attraits, c'est l'amitié des belles âmes.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La vie est pour la tombe un grain ensemencé, dès qu'elle finit, au paradis elle a recommencé.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le destin le plus triste et le sort le plus beau, trouvent l'égalité sur le bord du tombeau.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le commerçant vante pour vendre, le courtisan vante pour prendre.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans l'excès des maux naît la liberté, l'Etna brise son joug quand il l'a trop porté.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme, quoi qu'il ait fait, n'a pas encore fini : Le réel est borné, le possible infini.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour les ambitieux qui veulent parvenir, l'habile patience est l'art de l'avenir.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans ce monde d'un jour où tout vice est honni, le bien est limité, le mal est infini.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans l'existence tout s'engrène : Mal et bien ont et fleur et graine.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour les individus comme pour les nations, les fautes ont toujours leurs générations.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour marcher droit et ferme au chemin des apôtres, ne te pardonne rien, pardonne tout aux autres.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le bien qu'on a fait, quand on s'aide, est tout ce que la mort possède.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Quand il meurt, devant Dieu pour être pardonné, le riche n'a pour lui que ce qu'il a donné.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ce qu'à la pauvreté l'on donne, n’appauvrira jamais personne.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans le bien on s'épanouit, à faire jouir autrui on jouit.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les rois sages ont l'art, aux époques douteuses, de redresser les lois quand elles sont boiteuses.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le cœur de la femme parfaite, est un palais toujours en fête.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

On digère bien mal lorsque d'autres ont faim : Donnez, donnez toujours, c'est un plaisir sans fin.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La bienfaisance agit en sage protectrice, elle devient alors sa propre bienfaitrice.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

D'un discours sans idée on n'entend que le son : Langage de bavard, soufflet de forgeron.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Nouveau gouvernement, existence en travail : La voile sous le vent n'est pas le gouvernail.
Louis Belmontet ; Pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Autre rubrique à découvrir :