Jules Renard (5)

Les citations de Jules Renard :

Au réveil d'un doux rêve, on voudrait se rendormir pour le continuer.
Jules Renard ; Journal du 31 octobre 1887.

Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites.
Jules Renard ; Journal du 9 mai 1894.

Je suis un réaliste que gêne la réalité.
Jules Renard ; Journal du 13 juin 1897.

La raison c'est l'ordre dans les pensées choisies.
Jules Renard ; Journal du 24 janvier 1902.

Quand on se réjouit d'être jeune, et qu'on remarque qu'on se porte bien, c'est la vieillesse.
Jules Renard ; Journal du 2 mars 1903.

Le scrupule, une maladie comme la paresse.
Jules Renard ; Journal du 12 juillet 1903.

Il n'y a que les riches qui héritent d'un million.
Jules Renard ; Journal du 20 août 1904.

La femme est un roseau dépensant.
Jules Renard ; Journal du 16 décembre 1904.

Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le !
Jules Renard ; Journal du 26 décembre 1905.

Aucune vie n'est assez courte pour que l'ennui n'y trouve pas sa place.
Jules Renard ; Journal du 5 mars 1906.

Le naturel, c'est l'amour de la vérité.
Jules Renard ; Journal du 1er février 1909.

Il n'y a pas d'amis : il y a des moments d'amitié.
Jules Renard ; Journal du 5 janvier 1894.

La vie est courte, mais on s'ennuie quand même.
Jules Renard ; Journal du 24 mai 1902.

Il faut savoir s'embêter pour que la vie ne paraisse pas trop courte.
Jules Renard ; Journal du 4 décembre 1909.

Qui ne sut jamais se borner ne sut jamais admirer.
Jules Renard ; Journal du 6 débembre 1906.

La paresse est une habitude prise de se reposer avant la fatigue.
Jules Renard ; Journal du 22 mai 1906.

Il ne faut pas dire toute la vérité, mais il ne faut dire que la vérité.
Jules Renard ; Journal du 1er décembre 1899.

La meilleure santé, c'est de ne pas sentir sa santé.
Jules Renard ; Journal du 14 juillet 1896.

Dieu, celui que tout le monde connaît, de nom.
Jules Renard ; Journal du 14 avril 1894.

Le style, c'est le mot qu'il faut : le reste importe peu.
Jules Renard ; Journal du 5 septembre 1893.

Le sourire est le commencement de la grimace.
Jules Renard ; Journal du 7 janvier 1893.

La peur de l'ennui est la seule excuse du travail.
Jules Renard ; Journal du 10 septembre 1892.

Toute femme contient une belle-mère.
Jules Renard ; Journal du 9 juillet 1889.

La femme parle toujours de son âge et ne le dit jamais.
Jules Renard ; Journal du 14 juillet 1889.

Avec une femme, l'amitié ne peut être que le clair de lune de l'amour.
Jules Renard ; Journal du 10 novembre 1888.

Autre rubrique à découvrir :