Jules Renard (4)

Les citations de Jules Renard :

Chaque matin, boire une tasse de soleil et manger un épi de blé.
Jules Renard ; Journal du 31 juillet 1889.

Comprendre, c'est égaler.
Jules Renard ; Journal du 28 juillet 1889.

En morale, la volonté est impuissante.
Jules Renard ; Journal du 25 juillet 1889.

Il est fort dommage que ceux dont on désire les bonnes grâces soient toujours morts.
Jules Renard ; Journal du 28 mai 1889.

L'horreur des bourgeois est bourgeoise.
Jules Renard ; Journal du 10 avril 1889.

L'homme marié est au garçon ce qu'est un volume relié à un volume broché.
Jules Renard ; Journal du 8 avril 1889.

La plus sotte exagération est celle des larmes : elle agace comme un robinet qui ne ferme pas.
Jules Renard ; Journal du 29 mars 1889.

Un homme simple, un homme ayant le courage d'avoir une signature lisible.
Jules Renard ; Journal du 27 février 1889.

Les mots sont la menue monnaie de la pensée.
Jules Renard ; Journal du 15 décembre 1888.

S'évanouir, c'est se noyer à l'air libre ; se noyer, c'est s'évanouir dans l'eau.
Jules Renard ; Journal du 13 décembre 1887.

Rester à l'affût de son esprit, la plume haute, prêt à piquer la moindre idée qui peut en sortir.
Jules Renard ; Journal du 3 novembre 1887.

Rien n'est plus doux au cœur d'un homme que le ravissement de la femme qu'il aime.
Jules Renard ; Journal du 2 novembre 1887.

Au réveil d'un doux rêve, on voudrait se rendormir pour le continuer.
Jules Renard ; Journal du 31 octobre 1887.

Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites.
Jules Renard ; Journal du 9 mai 1894.

Le rêve, c'est le luxe de la pensée.
Jules Renard ; Journal du 13 mai 1897.

La rêverie est le clair de lune de la pensée.
Jules Renard ; Journal du 1er août 1898.

Je suis un réaliste que gêne la réalité.
Jules Renard ; Journal du 13 juin 1897.

Que de gens ont voulu se suicider, et se sont contentés de déchirer leur photographie !
Jules Renard ; Journal du 29 décembre 1888.

Un jeune, c'est celui qui n'a pas encore menti.
Jules Renard ; Journal du 4 novembre 1898.

La raison c'est l'ordre dans les pensées choisies.
Jules Renard ; Journal du 24 janvier 1902.

Quand on se réjouit d'être jeune, et qu'on remarque qu'on se porte bien, c'est la vieillesse.
Jules Renard ; Journal du 2 mars 1903.

Le scrupule, une maladie comme la paresse.
Jules Renard ; Journal du 12 juillet 1903.

Les gens heureux n'ont pas le droit d'être optimistes : c'est une insulte au malheur.
Jules Renard ; Journal du 25 juillet 1903.

Le plaisir d'être agréable aux gens que ça embête !
Jules Renard ; Journal du 1er août 1903.

Il n'y a que les riches qui héritent d'un million.
Jules Renard ; Journal du 20 août 1904.