Jean Racine (5)

Les citations de Jean Racine :

Un moment quelquefois éclaircit plus d'un doute.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Il faut des actions, et non pas des paroles.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Le peuple aime un esclave, et craint d'avoir un maître.
Jean Racine ; La Thébaïde (1664)

Craignez que le Ciel rigoureux ne vous haïsse assez pour exaucer vos vœux.
Jean Racine ; Phèdre (1677)

On voit tous ses vœux l'un l'autre se détruire !
Jean Racine ; Phèdre (1677)

Cet ennemi barbare, injuste, sanguinaire, songez, quoi qu'il ait fait, songez qu'il est mon père.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Heureux le mortel obscur qui, sans gloire et sans danger, achève sa paisible carrière !
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Que les grands sont à plaindre avec leurs honneurs !
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

S'il est doux d'aspirer aux honneurs, on se repent souvent de les avoir obtenus.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Les caprices d'un peuple inconstant et les intrigues des envieux suffisent pour nous perdre.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

La joie et la douleur sont notre partage : ainsi l'ont voulu les Dieux.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Il n'est point de mortel constamment heureux jusqu'au tombeau.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Il faut des dieux apaiser la colère.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Permettez que dans tous mes malheurs, je puisse à votre amour ne coûter que des pleurs.
Jean Racine ; Mithridate (1673)

La mort au désespoir ouvre plus d'une voie.
Jean Racine ; Mithridate (1673)

Aux pieds de l'Éternel je viens m'humilier, et goûter le plaisir de me faire oublier.
Jean Racine ; Esther (1689)

Ne me suis point, si ton cœur en alarmes, prévoit qu'il ne pourra commander à tes larmes.
Jean Racine ; Andromaque (1667)

Si Titus est jaloux, Titus est amoureux.
Jean Racine ; Bérénice (1670)

Je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle ?
Jean Racine ; Andromaque (1667)

L'amour a d'autres yeux que le commun des hommes.
Jean Racine ; La Thébaïde (1664)

Mon intérêt seul est le but où tu cours.
Jean Racine ; Esther (1689)

Il faut des châtiments dont l'univers frémisse.
Jean Racine ; Esther (1689)

Ainsi que par César, on jure par sa mère.
Jean Racine ; Britannicus (1669)

D'une mère en fureur épargne-moi les cris.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)

Allez, le temps est cher : il le faut employer.
Jean Racine ; Mithridate (1673)