Jacques Esprit

Biographie :

Jacques Esprit

Moraliste et homme de lettres français né le 22 octobre 1611 à Béziers, Jacques Esprit est décédé le 11 juin 1677 dans sa ville natale.

Source : Wikipédia.

Les 25 citations de Jacques Esprit :

Les hommes sont souvent poussés à la civilité par la crainte qu'ils ont d'être regardés comme des sauvages et grossiers personnages incapables de discipline.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

On est généralement bon, doux, paisible, indulgent et officieux, non pour obéir aux commandements de Dieu, mais pour se faire aimer des hommes et en tirer plus de profit.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

L'homme qui reçoit un bienfait commence à regarder son bienfaiteur comme un créancier qui le presse, et toutes les obligations qu'il lui a comme autant de chaînes dont il se trouve chargé.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

L'avarice est la passion dominante presque de tous ceux qui sont avancés dans l'âge, car ils savent que les fortunes se perdent facilement.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Les sages ne s'arrêtent point à l'extérieur de l'homme.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

L'amour-propre conduit les hommes à vouloir qu'on les aime, tandis que leur orgueil trouve insupportable qu'on les méprise ou qu'on les néglige.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

La civilité consiste à faire aux gens des honnêtetés proportionnées à leur mérite, mais elle se laisse parfois aller aussi à des honnêtetés qui sont plus en rapport à leur condition.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

La civilité est la vertu qui nous pousse à accomplir nos devoirs tant envers les autres qu'envers nous-même.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

On peut être charitable sans être amolli par la pitié.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

La charité serait la vertu la plus estimable si elle n'était gangrenée par des arrière-pensées et des calculs.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Les mélancoliques croient aimer ceux à qui ils ne s'attachent que par un choix capricieux et opiniâtre.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Il suffirait aux hommes pour être braves, que l'amour de leur devoir les affermît au milieu des dangers, et leur fît mépriser la mort lorsqu'elle se présente à eux, comme ce qu'il y a de plus effroyable.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

La bonté est à l'opposé de l'amour-propre, et montre qu'elle peut se passer de l'intérêt.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Sans la bonté, l'homme serait sans amitié pour ses proches, sans pitié pour les misérables et sans humanité pour les étrangers.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Un vrai honnête homme est toujours de bonne foi ; il ne craint jamais de dire ce qu'il fait, et ne se conduit point par des opinions populaires.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Ce qui fait le bonheur des gens, ce n'est pas tant l'accumulation des biens que l'idée qu'ils se font de leur fortune, de leurs opinions et de leurs visions.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

La source et la mesure du bonheur de l'homme est dans la satisfaction de sa volonté. Et pour certains, le seul plaisir est de tout faire à leur volonté.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Les personnes intelligentes supportent sans chagrin les injures et les torts qu'on leur fait, car elles ont acquis la perfection de l'indulgence, et elles les regardent donc comme les effets d'une mauvaise éducation ou de la légèreté ou d'une malignité naturelle et insurmontable.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Les faux humbles qui médisent d'eux-mêmes, qui avouent leurs fautes, leurs défauts et des inclinations mauvaises, ne le font pas pour se corriger, mais pour se décharger du blâme qu'ils méritent ou de la honte qu'ils en devraient avoir.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Le fonds véritable de l'amitié, c'est la passion que l'on a d'être estimé de quelqu'un qu'on estime, et de trouver dans un ami un juge capable de connaître ce que l'on vaut.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

La parfaite amitié est indivisible ; chacun s'y donne si entier à son ami, qu'il ne lui reste rien à départir ailleurs.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

L'amitié est douce, civile, complaisante, officieuse, libérale, désintéressée ; elle aime les malheureux et se signale dans les disgrâces ; elle court aux personnes abandonnées, elle essuie les larmes, elle soulage le cœur pressé de soucis et de chagrins secrets, et comme elle fait voir sa foi dans les malheurs, elle fait éclater sa constance dans l’obstination de leur mauvaise fortune.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Les outrages et les affronts ne sont honteux qu'à ceux qui les font, et non pas à ceux qui les souffrent, qui ne sont ni coupables ni responsables de leur insolence et de leurs emportements.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Il n'est point de confidents que l'on ménage avec plus de soin que ceux qui peuvent devenir des accusateurs et nuire à notre réputation et à nos affaires.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

L'inclination à admirer incite l'homme à chercher sans cesse des sujets dignes d'admiration, et comme il n'en trouve point de valables, il a tendance à s'extasier de tout.
Jacques Esprit ; Pensées, maximes et sentences (1677)

Autre rubrique à découvrir :