Jacques-Bénigne Bossuet

Biographie :

Jacques-Bénigne Bossuet

Homme d'Église, évêque de Meaux, prédicateur et écrivain français né le 27 septembre 1627 à Dijon, Jacques-Bénigne Bossuet est mort le 12 avril 1704 à Paris.

Les 29 citations de Jacques-Bénigne Bossuet :

La vérité est une reine qui a dans le ciel son trône éternel, et le siège de son empire dans le sein de Dieu, il n'y a rien de plus noble que son domaine, puisque tout ce qui est capable d'entendre, en relève , et qu'elle doit régner sur la raison même, qui a été destinée pour régir et gouverner toutes choses.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

La religion est encore plus nécessaire à ceux qui commandent qu'à ceux qui obéissent.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Il n'y a pas de puissance humaine qui ne serve malgré elle à d'autres desseins que les siens.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Toute la doctrine des mœurs tend uniquement à nous rendre heureux.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

La louange languit auprès des grands noms.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Absoudre le crime c'est condamner l'innocence.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

La plus grande de toutes les faiblesses est de craindre de paraître faible.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

C'est jouir du bonheur que de voir sans envie le bonheur des autres, et avec satisfaction le bonheur commun.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Il n'y que la vertu seule dont personne ne peut mal user, parce qu'elle ne serait plus vertu, si l'on en faisait un mauvais usage.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

L'esprit aime à s'abandonner à ses ignorances.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

La justice n'habite point dans les âmes où l'ambition domine.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Dans les fortunes médiocres, l'ambition, encore tremblante, se tient si cachée qu'à peine se connait-elle elle-même, mais lorsque l'homme se voit élevé aux places importantes, il ne se possède plus, et l'ambition n'a plus de bornes.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Ce qui rend l'esprit aigre c'est qu'on répand sur les autres le venin qu'on a en soi-même.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

L'homme est si porté à l'aigreur qu'il s'aigrit très souvent contre ceux qui lui font du bien.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Quelque riche que l'on soit, il manque toujours quelque chose ou dans les biens, ou dans la santé, ou dans les grandeurs.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

De quelque superbe distinction que se flattent les hommes, ils ont tous une même origine, et cette origine est petite.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Un roseau déjà faible est encore plus faible en le brisant. Loin de chercher à nuire à votre prochain, prenez garde qu'en passant vous ne marchiez sur lui, et n'acheviez de le rompre.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Il n'y a pas d'hommes plus indulgents pour eux-mêmes que les impitoyables censeurs de la vie des autres.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Le mensonge ne trouve point de place dans une expression simple, la sincérité ne souffre pas de déguisement, car sans détour ni embarras, on répond : cela est, cela n'est pas.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Il faut prendre garde aux moindres préceptes, et n'en mépriser aucun ; le relâchement commence par les petites choses, et de là on tombe dans les plus grand maux.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Quand Dieu forma le cœur de l'homme, il y mit la bonté, comme le propre caractère de la nature divine, et pour être comme la marque de cette main bienfaisante, dont nous sortons.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Aussitôt qu'on cesse pour nous de compter les heures et de mesurer notre vie par les jours et les années, sortis des figures qui passent, et des ombres qui disparaissent, nous arrivons au règne de la vérité, où nous sommes affranchis de la loi des changements.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

La santé n'est qu'un nom, la vie n'est qu'un songe ; la gloire n'est qu'une apparence, et les grâces et les plaisirs ne sont qu'un dangereux amusement. Tout est vain en nous, excepté le sincère aveu que nous faisons devant Dieu de nos vanités.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Si l'homme commande aux animaux, à plus forte raison se commande-t-il à lui-même. Il commande à ses sens intérieurs et extérieurs, et à son imagination qu'il tient captive sous l'autorité de la raison.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Les hommes doivent s'aimer les uns les autres comme les parties d'un tout, et comme feraient les membres de notre corps si chacun avait sa vie particulière.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Maxime et pensées (1702)

Autre rubrique à découvrir :