Johann Wolfgang von Goethe (3)

Les citations de Goethe :

Le miracle est l'enfant le plus chéri de la foi.
Goethe ; Premier faust (1808)

Les hommes déprécient ce qu'ils ne peuvent comprendre.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre.
Goethe ; Premier faust (1808)

Avec les années augmentent les épreuves.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Nul n'est plus chanceux que celui qui croit à sa chance.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

L'appel à la postérité nait d'un sentiment pur et vif de l'immortalité.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Les plus grandes difficultés sont où nous ne les cherchons pas.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Si tu veux progresser vers l'infini, explore le fini dans toutes les directions.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Une différence qui n'offre aucun sens à la raison n'est pas une différence.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Rien ne corrige la misère ; ni le repentir, ni le temps.
Goethe ; Les complices, I , 1 (1769)

Il y a des hommes qui ne se trompent jamais : parce qu'ils ne se proposent rien de sensé.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Les hommes sensés sont les meilleurs dictionnaires de conversation.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Une belle femme est une joie infinie.
Goethe ; Les complices, I , 2 (1769)

Où l'intérêt cesse se perd aussi la mémoire.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Je puis promettre la franchise et non l'impartialité.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Heureux le mari qui a une femme raisonnable !
Goethe ; Les complices, I , 2 (1769)

Quand on ne veut pas s'enivrer, il ne faut pas boire du tout.
Goethe ; Les complices, I , 2 (1769)

Qui rapporte mes fautes, lors même qu'il serait mon valet, est mon maître.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Qui ne se sent pas capable d'aimer doit apprendre à flatter.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Nous ne vivons que par le passé, et le passé nous perd.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Le dilettantisme sérieux et la science traitée mécaniquement deviennent de la pédanterie.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Nous voyons l'avenir par un seul côté, le passé nous apparaît sous plusieurs faces.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

L'homme le plus heureux est celui qui sait mettre en rapport la fin de sa vie avec le commencement.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

La boue devient brillante lorsque le soleil luit.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Tout devient inintelligible pour celui qui a peur des idées.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)