Gabriel Meurier

Les 118 citations de Gabriel Meurier :

Contentement et volonté ont grand pouvoir et autorité.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Abondance de paroles, indice d'imprudence et frivoles.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Homme rusé, homme tard abusé.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui n'aime personne n'est pas digne d'être aimé.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

La bonne volonté supplée à la faculté.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Donne ton avis sans obliger autrui à le suivre.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Un avis donné n'est pas preuve de vérité.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Trop d'abondance produit le dégoût.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Mieux vaut avoir qu'espoir.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À mal enraciné remède tard apprêté.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Mal sur mal n'est pas santé, mais un mal est par un autre contenté.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Ami de plusieurs, ami d'aucun.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À Dieu, à maître ni à parent, l'on ne peut rendre l'équivalent.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À chaque oiseau, son nid semble beau.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Amis sont bons en toute place, que qui n'en a pas s'en fasse.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Avarice est grand tourment et supplice.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À méchante foire, bonne chère et bien boire.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Les injures sont la défense des pauvres d'esprit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Après vent pluie vient.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Ancienneté a autorité.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Dieu n'oublie pas les siens.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Apprends, retiens, et tu sauras ; prends soin, mesures, et tu auras.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Tel arbre, tel fruit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Où femmes il y a, silence n'y a.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

L'homme qui beaucoup boit, tard paye ce qu'il doit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)