Gabriel Meurier (4)

Les citations de Gabriel Meurier :

À paroles lourdes, oreilles sourdes.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À père amasseur, fils gaspilleur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Vent au visage rend l'homme sage.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À l'emprunt cousin germain, au rendre fils de putain.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À malheur et grand encombrier, patience veut un bon bouclier.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Assiduité achemine facilité.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Amis loyaux et vieux, sont bons en chaque lieu.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Au rire on connaît le niais.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Aux petits sacs sont les meilleurs épices.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Tel menace qui n'a guère audace.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Le parler doux et bénin, est rarement sans venin.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Bien malin qui sait de quoi sera fait demain.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Beauté ne vaut rien sans bonté.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Le monde est rond, qui ne sait nager va au fond.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Il n'est orgueil que de sot revêtu.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À mal enraciné, remède tard apprêté.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Bon temps et bonne vie, père et mère oublient.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Ce qu'on apprend en sa jeunesse, on s'en souvient en sa vieillesse.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Par l'apparence extérieure, se manifeste l'intérieur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Petit à petit se perd l'appétit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

La vie de l'homme s'écoule et fuit, la mort à grand pas le suit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Sentiments d'amour ne durent pas toujours.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Sotte en son âme, telle est souvent la femme.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui plaisir fait, plaisir attend.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Quand d'autrui parler tu voudras, auparavant regarde-toi.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Autre rubrique à découvrir :