Gabriel Meurier (3)

Les citations de Gabriel Meurier :

Au prêter Dieu, au rendre Diable.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À chaque pot son couvercle.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À toute heure, chien pisse et femme pleure.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À conseil de fou, cloche de bois.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui veut ce qu'il désire, des efforts il doit fournir.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À ton voisin, pour la paix donne du pain et de ton vin.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À l'ouvrage on connaît l'ouvrier.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À dure enclume, marteau de plume.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À tout seigneur, tout honneur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À pauvre cœur petit souhait.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À chaque jour son soir.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À la trogne, on connaît l'ivrogne.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À fol conteur, sage écouteur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Le temps qui s'écoule et fuit n'épargne personne.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À bon entendeur, peu de paroles.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À peu parler, bien besogner.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À bon conseil prête l'oreille, comme au bon vin flasque ou bouteille.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Jeune homme en sa croissance, a un loup en la panse.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Bien parler est du sage, et bien vivre son adage.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À grand mal commettre et faire, peu de temps est nécessaire.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Après la fête, on se gratte la tête.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Abondance est voisine d'arrogance.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Ami vaut mieux qu'argent et or.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À bon goût et bonne faim, il n'y a de mauvais pain.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À bon droit, aider on doit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)