Édouard Alletz (2)

Les meilleures citations de Édouard Alletz :

Il est bien plus rare de voir un parti abandonner son chef qu'un chef abandonner son parti.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

On ne saurait prononcer qu'une chose est impossible avant d'avoir voulu de toutes ses forces qu'elle fût possible.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Il y a des temps où prêcher la morale, c'est offenser tout le monde.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Une loi à laquelle personne ne s'attendait est une mauvaise loi.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Les Français sont si accoutumés à être gouvernés en toutes choses, qu'ils se plaignent toujours de leur gouvernement.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Il ne faut pas se hâter de changer les lois, mais travailler d'abord à modifier les mœurs qui ont produit les lois qu'on veut changer.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Une loi ne doit être abrogée que lorsqu'elle l'est déjà de fait.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

La presse est l'école du monde.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Il n'y a que les gens bien élevés qui soient impertinents avec politesse.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Défendre, protéger, couvrir avec une noble énergie ses serviteurs compromis, est le devoir, l'honneur et le signe d'un bon gouvernement.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

L'excès de savoir rend irrésolu.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Des troubles réprimés avec succès ne servent qu'à consolider l'autorité en la faisant sentir.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Les fautes d'un individu ne portent dommage qu'à lui et quelquefois à sa famille. Lorsqu'un gouvernement se trompe, son erreur pèse sur une nation, souvent sur une partie du monde, peut-être durant plusieurs siècles.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Un souverain est un peuple fait homme. Plus il ressemble à ses sujets, plus il est aimé d'eux. Animé de leurs passions qu'il dirige, il leur donnera pour lois leurs penchants mêmes.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Une promesse mal gardée tient lieu d'offense entre égaux, et d'acte de tyrannie entre un supérieur et un inférieur.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Un gouvernement doit toujours avoir un but qui est en général la prospérité, la gloire et l'agrandissement de l'empire ; mais il ne saurait l'atteindre sans combiner un ensemble de moyens qui constitueront sa politique.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

L'art de gouverner n'est que celui de faire servir les passions d'un peuple à le rendre heureux.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Chaque peuple a une passion dominante. Pour régner sur elle, il faut régner avec elle et par elle. Mais on ne la connaîtra jamais à moins qu'on ne soit capable de l'éprouver.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

On ne fait jamais de meilleure politique que dans les moments où l'on paraît le moins songer à en faire.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Pour plaire au peuple, il faut lui ressembler.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Les blessures qu'on reçoit de celui qui aime valent mieux que les baisers trompeurs de celui qui hait.
Édouard Alletz ; Le catholique à la sainte table (1829)

La corruption devient tellement générale, que bien peu de gens sont encore en état de la remarquer.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Les gouvernements veulent honorer les hommes par les distinctions qu'ils leurs confèrent, au lieu de consentir à voir les distinctions honorées par ceux qui les obtiennent.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Il est dangereux de nourrir l'égoïsme dans les cœurs pour en tirer parti. L'égoïsme est un serviteur insatiable et perfide, il ne dit jamais : c'est assez. Il ressemble au lion qu'on croit apprivoisé, et qui, faute d'autre nourriture, dévore un jour son maître.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Les capitaux n'ont pas de nationalité, ils vont et se fixent où ils se multiplient.
Édouard Alletz ; Maximes politiques (1840)

Autre rubrique à découvrir :