Les citations et maximes sur les consolations (2)

Les citations et aphorismes sur consolation :

Les plus douces pensées d'une âme juste sont celles qui lui rappellent le passé : Elle y trouve, à la vérité, cette partie de sa vie que le monde et les passions ont toute occupée. Ce souvenir qui lui arrache des larmes de tristesse, mais elle trouve aussi de la consolation dans ses larmes et dans sa douleur.
Citation de Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Plus on est sensible à nos peines, plus on doit l'être aux consolations d'autrui. La même sensibilité qui ouvre nos cœurs au chagrin qui accable, doit les ouvrir à la grâce qui soutient et qui console.
Citation de Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Nous ne trouvons de consolations dans la société qu'à proportion des sacrifices que nous lui faisons. Mais dans le nombre de ceux que nous pouvons lui faire, il y en a dont non seulement elle ne nous tient aucun compte, mais que même elle nous impute à tort, et ces sacrifices sont ceux qui tiennent à la fortune, à l'honneur et à la réputation.
Citation de Paul Thiébault ; Recueil de pensées (1805)

Les consolations indiscrètes ne font qu'aigrir les violentes afflictions. L'indifférence et la froideur trouvent aisément des paroles, mais la tristesse et le silence sont alors le vrai langage de l'amitié.
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Esprit, maximes et principes (1764)

Les infortunés n'ont pas seulement besoin d'argent, et il n'y a que les paresseux de bien faire, qui ne sachent faire du bien que la bourse à la main. Les consolations, les conseils, les soins, les amis, la protection sont autant de ressources, que la commisération laisse au défaut des richesses, pour le soulagement de l'indigent.
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Julie, ou La nouvelle Héloïse (1761)

Sans la religion, l'idée de la mort serait désespérante pour les heureux du monde, et le pauvre vivait sans consolations.
Citation de François Gaston de Lévis ; Maximes et pensées (1812)

L'amour-propre est un moyen de consolation que la nature nous a donnée, pour nous dédommager des fâcheux événements qui nous arrivent dans la vie.
Citation de Chauvot de Beauchêne ; Maximes, réflexions et pensées diverses (1819)

Autres citations à découvrir :