Benjamin Franklin (4)

Les citations de Benjamin Franklin :

Plus la cuisine est grasse, plus le testament est maigre.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Renoncez à vos folies dispendieuses, et vous aurez moins à vous plaindre.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Il en coûte plus cher pour entretenir un vice que pour élever deux enfants.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Le temps perdu ne se retrouve jamais.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Le temps est le plus précieux des biens.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Le renard qui dort ne prend point de poules.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Il est plus facile de résister au premier de ses désirs qu'à tous ceux qui le suivent.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

On n'est jamais trop âgé pour s'instruire.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Dieu dit à l'homme : Aide-toi, je t'aiderai.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Pour l'homme bien avisé, il ne faut que peu de paroles.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Dieu aide ceux qui s'aident eux-mêmes.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

L'orgueil est un mendiant qui crie aussi haut que le besoin.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Avant de consulter votre fantaisie, consultez votre bourse.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Voulez-vous connaître ce que vaut l'argent ? Allez en emprunter !
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Quand le puits est sec, on connaît la valeur de l'eau.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1733)

Le temps, c'est de l'argent.
Benjamin Franklin ; Advice to a young tradesman (1748)

La paresse chemine si lentement que la pauvreté la rattrape.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Un long aujourd'hui vaut mieux que deux demain.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Le travail paie les dettes, et le désespoir les augmente.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Si vous achetez ce qui est superflu, vous vendrez bientôt ce qui est nécessaire.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l'ont, et chacun croit l'avoir.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Tel qui vit d'espoir meurt à jeun.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Quand il y a mariage sans amour, il y a amour sans mariage.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

On peut donner son avis, mais non la bonne conduite à suivre.
Benjamin Franklin ; Almanach du pauvre Richard (1758)

Autre rubrique à découvrir :